Manager c’est communiquer !

L’humain est au cœur de toutes les interactions dans notre société. Et cela, de façon exacerbée depuis la pandémie qui a frappé de plein fouet toutes les organisations. Les managers se sont retrouvés à animer leurs collaborateurs tantôt sur site, tantôt en distanciel voire en mode hybride. Ils ont appris en marchant et cela a considérablement bousculé leurs pratiques managériales. Les managers se sont rendu compte à quel point la communication était centrale et essentielle. Chez Inspirations Management, nous sommes convaincus que manager c’est 20% d’outils et 80% de communication. Mais comment s’y prendre concrètement ? Quelles sont ses différentes modalités ? 

La communication informelle collective pour mieux connaitre ses collègues

Les collaborateurs ont besoin de temps, entre collègues, pour apprendre à se découvrir au-delà du professionnel, à fêter des événements, à rire ensemble, etc. Les équipes les plus performantes sont celles qui se connaissent bien et qui osent se dire les choses car le lien est créé en amont. Pour cela, il faut avoir passé du temps ensemble. 

Bien sûr, cela semble plus facile en présentiel, autour d’un délicieux repas convivial ou lors d’une épreuve sportive partagée entre collègues. Cela peut cependant se concevoir en distanciel ! C’est au manager ou à un collaborateur talentueux sur le sujet d’amorcer le dispositif, d’être créatif pour surprendre, d’embarquer l’équipe. Ça peut tout simplement consister à fêter un succès, un anniversaire, à faire un concours de fonds d’écran rigolo, des jeux de 10 minutes à distance en fin de semaine, etc. 

Il s’agit de se lancer et d’accepter que certaines activités ne plaisent pas à tous … Il est important de lâcher le rêve éveillé du 100% d’adhésion ! Un manager m’a dit dernièrement qu’il n’était pas payé pour être un animateur de colonie de vacances … Certes, mais en même temps il est indéniable qu’animer d’un collectif est devenu une compétence clé pour réussir son management. Et animer avec succès l’informel est une première étape indispensable avant de passer au travail collectif efficient.

La communication formelle collective au service du mode CO

Aujourd’hui, le travail collaboratif est une clé de performance d’une équipe. Les problématiques sont de plus en plus complexes et plusieurs cerveaux interconnectés sont nécessaires pour trouver des solutions multiples et complémentaires. S’arrêter à la première idée, sans la challenger et l’enrichir au sein de son équipe est une erreur qui peut se révéler dévastatrice.  De plus, les jeunes générations ont pris l’habitude, depuis leurs études, de travailler en groupe, de phosphorer avec leurs collègues. Certains s’avouent atterrés de voir à quel point chacun joue solo dans une soi-disant équipe. C’est parfois d’ailleurs la raison de leur départ d’une entreprise qui ne correspond ni à leurs valeurs ni à leurs souhaits de travail en intelligence collective. 

Quant aux réunions descendantes où le manager se contente de dérouler ses slides, elles sont réservées au siècle dernier. La période est aux réunions participatives où le travail collectif a toute sa place. Le nouveau manager efficient se doit d’être à l’aise avec les pratiques collaboratives en présentiel et également à distance ou encore en mode hybride. Il doit savoir définir et communiquer des consignes claires pour traiter un sujet sous plusieurs angles, pour faire interagir les collaborateurs, pour élaborer en intelligence collective un plan d’actions, etc. Il doit alterner des pédagogies ludiques au service de la production d’idées. A distance, il doit maîtriser les outils et savoir partager son écran, faire des sous-salles, utiliser des outils de partage d’idées comme Klaxoon, Beekast ou autres. Bref animer ses réunions comme nous animons nos formations.

Au-delà de contribuer à la performance de l’équipe, cette communication formelle collective participe aussi à un engagement et à une motivation plus importante des collaborateurs et réduit considérablement l’isolement perçu par certains quand ils sont trop en télétravail.

La communication informelle individuelle pour développer la motivation

Les périodes tumultueuses que nous venons de vivre ont renforcé l’importance du « Care Management » ou autrement dit prendre soin des collaborateurs. Demander des nouvelles, s’intéresser au contexte familial de son collaborateur, à ses passions, ses hobbies est une évidence pour tous les empathiques. Cela nécessite un effort pour les autres. Il y a pourtant un lien prouvé entre la qualité de la relation avec son N+1 et la motivation, l’engagement et la performance

Les collaborateurs souhaitent ne pas être de simples numéros mais des êtres humains considérés dans leur singularité et leur unicité. Comment « respecter » un manager qui demande à ses équipiers d’être excellents dans la relation client et qui de son côté ne demande jamais comment ça va ou n’écoute pas réellement la réponse ? Nous sommes sur le postulat de la Symétrie des attentions qui consiste à « traitez vos collaborateurs comme si c’étaient vos premiers clients afin qu’ils traitent à leur tour bien vos clients ».

Du bon sens qui contribue à la performance en permettant à chacun d’être dans le bien-être dans son travail. A renforcer d’autant plus avec certains qui vivent mal le fait de ne pas avoir assez d’échanges avec leurs collègues. Il s’agit de s’intéresser à la situation personnelle de chacun des collaborateurs de l’équipe et de la prendre en compte.

La communication formelle individuelle au cœur de la montée en compétences

La communication formelle individuelle est le cœur du réacteur. Un manager se doit de suivre de façon personnalisée le travail de chaque collaborateur. Une de ses missions centrales est de faire grandir son collaborateur en développant ses compétences. Concrètement, il s’agit de faire des entretiens pour lui fixer des objectifs SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporisés), puis d’organiser un suivi en lui prodiguant un retour factuel et précis sur ce qu’il fait. 

Les collaborateurs se plaignent énormément du manque de feedback de leur manager. 

Bien sûr, l’entretien est à mener dans une posture de manager coach pour favoriser la prise de conscience par le collaborateur de ses points positifs et de ses axes de progrès, dans la perspective de donner envie au collaborateur de progresser. Nous ne sommes pas à l’école ; l’autonomie et la motivation sont à garder en mémoire en permanence.   L’accompagnement consiste aussi à féliciter dès que possible, sur son travail mais aussi sur ses comportements, à inviter à devenir acteur de sa montée en compétences, à donner envie de s’autoformer, de partager avec ses collègues et les autres équipes pour se nourrir sans cesse. 

Communication collective et individuelle, informelle et formelle ? Où en êtes-vous sur chacun de ces 4 axes de communication managériales ? Imaginez que vous vous autoévaluiez de 1 à 10 sur chacun d’entre eux … Quel serait votre score ? Que vous reste-t-il à développer encore ? 

Gardez en tête les trois qualités à développer pour toujours parfaire sa communication : l’ouverture d’esprit, la curiosité et la nuance… Encore de vastes sujets pour parfaire sa connaissance de soi et développer ses pratiques au quotidien.

Inspirations Management

Marie-Paule Le Gall

Publié le 10 janvier 2022 par L’équipe Inspirations - 0 commentaire

Laisser une réflexion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.