5 icebreakers pour booster vos réunions à distance

Lors des réunions à distance, les Icebreakers sont bien plus utiles qu’on ne le croit. Les Icebreakers participent à instaurer un esprit d’équipe dans une communauté qui se voit moins ou en tous cas plus en face à face. Ils libèrent les énergies entre des réunions en visioconférence qui s’enchainent. Ils offrent un moment de partage, de connivence. En cette période de télétravail intensif, nous recommandons de trouver des exercices de brise-glace qui seront différents de ceux des réunions en présentiel ou du moins réadaptés au distanciel. Le choix des icebreakers des réunions distancielles  doit être réfléchi et original pour engager et mobiliser vos participants ; Ils sont aussi à varier et surtout à adapter suivant le public auquel ils s’adressent et en lien, quand c’est possible, avec la thématique du jour. 

Qu’est-ce qu’un icebreaker ?

Quand une réunion, une séance de travail collaboratif, un séminaire, une formation ou un atelier commence de façon timide ou trop directe, tout le déroulement peut en pâtir  du fait d’une atmosphère trop morose ou trop tendue surtout si les personnes rassemblées ne se connaissent que peu ou pas du tout. C’est pour combattre cela qu’on utilise des « icebreakers » ou « brise-glace ». Ce moyen  sert à libérer les participants de toute réserve ou animosité pour fédérer leur énergie de façon positive. 

Dans les réunions à distance, cette pratique  demande a être  plus élaborée et plus ingénieuse. En effet, l’objectif est encore plus ambitieux : permettre, au-delà des écrans, à l’animateur et aux participants de se rejoindre. Pour cela, l’icebreaker choisi  doit être adapté, plus ou moins décalé, avoir un caractère plus personnel et  procurer de l’intérêt pour la séance à chaque participant ; il doit aussi conduire à une première réflexion, au sourire, à la prise spontanée de la parole. Et pour maintenir cette dynamique durant toute la séance, on utilisera les energizers qui viendront relancer le rythme.

Pourquoi réinventer les icebreakers en période de télétravail ?

Après plus d’un an d’accompagnement en mode distanciel auprès de nos clients, nous avons compris que l’on ne peut pas toujours transposer in extenso les mêmes icebreakers du présentiel en distanciel. Certaines idées ont moins d’impact car les modalités n’étant pas les mêmes, les règles ne peuvent pas être respectées et les résultats sont moins au rendez-vous. Si par exemple une activité de construction comme « Tower of cups » (il s’agit de construire une tour de gobelets à plusieurs) convient bien quand on est en présentiel, il n’est pas du tout applicable en ligne. Ainsi en est-il de beaucoup d’icebreakers. Il n’y a pas de réversibilité automatique, il faut donc renouveler et aller plus loin pour réussir à assembler les esprits et les connaissances par-delà la distance et l’écran.

Autres mauvaises idées : trouver un icebreaker passe-partout 😉 ; ou reprendre une même idée pour un même groupe de participants car cela fait du déjà vu pour eux. Se mettre à jour continuellement est donc la norme. Dans le même temps, il faut rester modéré avec la nouveauté car cela pourrait donner aussi un résultat contreproductif. Nous conseillons avant tout de chercher à connaître ses interlocuteurs, et ensuite de choisir son icebreaker et d’apprendre à l’introduire. Ces trois éléments vont être déterminants pour le bon déroulement du temps des échanges.

5 idées originales d’icebreakers pour animer vos réunions à distance

Nous vous proposons ici 5 idées d’icebreakers qui vous permettront de bien entamer une séance de travail ou une réunion online et suscitant chez  vos participants motivation et cohésion. A vous d’en partager d’autres avec nous et les lecteurs de cet article 😊.

Bonne découverte !

1 -Un classique revisité : le photolangage

Technique de médiation de groupe, le photolangage parvient, via une image, à faciliter la prise de parole de chacun et cela dès le démarrage. 

  • Consigne : vous avez 2 options,   Ne pas donner de consignes particulières au début pour libérer la parole de façon optimale.  Rappeler qu’il y a un choix à faire qui reflète l’état individuel de chacun, sans feinte. Ou au contraire donner des consignes en lien avec le sujet du jour. Par exemple ; « cette photo c’est tout moi avec les clients car… » on peut aussi attribuer aux participants une image de façon aléatoire avec la consigne de  parler à partir de cette carte.
  • Originalité : pour varier les plaisirs, nous vous suggérons de créer vos photolangages  au lieu de demander l’habituelle « météo du jour » ou d’utiliser toujours les mêmes images.  
  • Objectif : Que chacun se découvre aux autres dès le début ; les choix individuels peuvent faire sourire ou donner des informations plus personnelles ; tout va dépendre des consignes données et de leur appropriation par les participants. En tous cas, chacun sera impliqué par le choix de son image. 
  • Déroulement : invitez vos participants à choisir parmi une liste d’une dizaine de héros, de plats, de pays, de titres ou de personnages de films pour parler d’eux. Vous pouvez faire un lien également avec la thématique du jour ; par exemple « un client pour moi c’est un peu comme tel plat car… »
  • Précautions : Ne pas faire trop durer le jeu au risque de perdre du temps pour la suite.
Dessine-moi un manager

2 – L’arbre à personnages

Il s’agit d’un atelier qui présente un arbre/ une maison avec un grand nombre de branches/d’endroits et de personnages situés partout, depuis le pied de l’arbre jusqu’au sommet, et dans différentes postures (assis, debout, en mouvement, immobile, …) 

  • Conseils : expliquer d’entrée de jeu les principes et les objectifs de l’atelier ainsi que les règles de l’icebreaker.
  • Originalité : étant donné que cet outil sera utilisé en ligne, il faudrait rendre facile l’identification des personnages en y ajoutant par avance des chiffres ou des lettres. Ainsi chaque participant, mentionnera simplement le chiffre ou la lettre du personnage  et pour ensuite commenter son choix.
  • Objectif : Chaque participant, en lien avec la thématique du moment, réfléchit pendant un court laps de temps au personnage qui le représente le mieux aujourd’hui.
  • Déroulement : chaque participant écrira, en même temps, dans le chat, quand le top sera donné, l’identifiant du personnage qui le représente actuellement suivi de celui du personnage qu’il aimerait être. Puis chacun se présente et explique rapidement ses choix. Cela permet à l’animateur de prendre la température quant au thème. Une des variantes est qu’il dise où se trouve en majorité l’équipe selon lui.

Précautions à prendre : Insister plusieurs fois durant le déroulement sur le fait que le but n’est nullement de  » noter  » les participants en fonction de leur position.

3 – La roue de la chance : https://fr.piliapp.com/random/wheel/

Cet icebreaker est vraiment simple et sympathique

  • Conseils : Créez vous-même avec les mots que vous souhaitez une roue de propositions. 
  • Originalité : En distanciel, vous partagez votre écran, vous lancez la roue pour chaque participant tour à tour et vous lui demandez ce qu’évoque le mot choisi pour lui. Vous pouvez écrire des croyances liées à la thématique et faire réagir celui qui est tombé dessus… Ça peut aussi être un « gage sympathique » comme raconter une blague, une information saugrenue sur soi, une passion, etc…
  • Objectif : la surprise et l’inconnu rendent cet icebreaker très prisé. Il libère très rapidement et avec sérénité la parole des participants. Très vite, ils deviennent solidaires et s’encouragent les uns les autres.
  • Déroulement : c’est l’animateur qui fait tourner la roue après avoir désigné quel participant doit réagir. Il le fait parler brièvement. Il désigne le participant de façon aléatoire, ce qui met tout le monde en alerte ou alors il demande à celui qui vient de faire tourner la roue de choisir le suivant.
  • Précautions : mettre sur la roue des éléments simples, en lien avec le thème ou simplement amusants.

4 – Les sens en action

Les participants ont à disposition sur leur personne et dans leur environnement de tous les éléments entrant en jeu pour cet icebreaker.

  • Conseils : informer tous les participants qu’ils useront de leurs 5 sens. Ils auront peu de temps pour faire le choix et en parler.
  • Originalité : l’animateur donne à chacun des participants l’occasion de faire usage de son affect, de partager avec les autres un élément de son quotidien ; une façon de les rendre proches facilement.
  • Déroulement : afin de faire utiliser les 5 sens et de faire bouger les participants, offrez leur 1 minute pour aller chercher dans leur environnement quelque chose qu’ils aiment : pour l’un une musique, pour l’autre quelque chose à manger, à sentir, à toucher, à regarder.

Précautions : attention au temps : un seul sens par personne s’ils sont nombreux. Plusieurs si le groupe est plus petit. – Et surtout demandez-leur la raison de leur choix.

5 – 2 sur 3

Ici, chaque intervention créera l’interaction car les uns sont appelés à intervenir sur les propos des autres. 

  • Conseils : le principe est de partager 3 informations sur soi, dont 2 vraies et 1 fausse ; aux autres de déterminer la fausse information .
  • Objectif : cette façon de faire invite à être attentif aux phrases dites, à connaître déjà un peu chacun des participants, à interagir, à démêler le vrai du faux. Cela pousse rapidement à libérer la parole et à se découvrir sous un nouvel angle.
  • Déroulement : chacun se présente en disant 2 caractéristiques réelles sur lui – et si possible en lien avec le thème de la réunion – et une fausse. Celui qui a trouvé la caractéristique erronée se présente à son tour. Selon le temps dont vous disposez, vous pouvez faire réagir le groupe sur les surprises qu’ils ont eues, les découvertes qu’ils ont faites.
  • Précautions : inviter chacun à être sincère et à faciliter la tâche aux autres.

Bonnes animations !

Marie-Paule Le Gall

Publié le 12 mai 2021 par L’équipe Inspirations - 0 commentaire

Laisser une réflexion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *