Le chronomètre et la boussole

C’est le titre que nous avons donné à notre séminaire sur la gestion des priorités. Titre qui nous a d’ailleurs été soufflé par des clients… 

Untitled

Pourquoi ces 2 mots associés ?
Parce que  nous en avons assez  de rencontrer des managers épuisés, n’arrivant plus à sortir la tête de l’eau et qui, non contents de bosser comme des fous, culpabilisent de ne pas avoir réussi à tout faire !

« Tout  faire » n’est juste plus possible en management à notre époque !
Harcelés par le téléphone, les mails, les réunions, les reportings a préparer pour leurs hiérarchiques qui ont besoin de se rassurer et de tout contrôler, ils n’ont plus le temps de réfléchir pour gérer leurs priorités et trier ainsi le bon grain de l’ivraie !

« Le management est mort, vive le nouveau management du 21ème siècle ! »
Pour mieux appréhender son management aujourd’hui, il vaut mieux utiliser la boussole que le chronomètre ! On va souvent plus loin, de façon plus efficace et en se fatiguant moins.
Quel cap est-ce que je vise ? Quelle stratégie est nécessaire ?  Qu’est ce qui peut me permettre de fédérer mes équipes ? D’atteindre nos objectifs ? De gagner du temps ? Sur quoi dois-je mettre mon énergie car c’est dans ma zone de contrôle ou au moins d’influence ? Sur quoi dois-je absolument lâcher prise car cela ne dépend pas de moi ?

Bref : s’arrêter pour réfléchir alors que tout va plus vite autour de nous !

Les managers qui fonctionnent de cette façon sont finalement minoritaires ! Voir même « moqués » quand ce n’est pas écartés des postes les plus importants. En effet, difficile de fonctionner au ralenti -c’est du moins ce que pensent certains – alors que le top management est souvent dans le tempo « speed » !

Et alors ? Comme l’évoque un article du nouvel observateur  (27 juin 2013), ce sont les minorités qui font l’histoire…  Et au début, on est toujours minoritaires.

Nous avons rencontré, Didier et moi-même des personnes ayant fait des burn-out car ils avaient trop tiré sur la corde, leur corde.
Certains ont mis des mois, des années à s’en remettre… Et généralement ils se demandent tous comment ils ont pu dépasser un point de non retour ou leur santé était mise à mal… Bien sûr, les formations aux Risques Psychosociaux envahissent les entreprises mais n’est-ce pas juste pour se donner bonne conscience ?
Si le manager ne prend pas soin de lui ; personne ne le fera à sa place !
D’où l’importance de consulter régulièrement sa boussole pour garder le cap et aller à l’essentiel pour se protéger et prendre soin de ses équipes.

Marie-Paule Le Gall

Publié le 10 septembre 2013 par L’équipe Inspirations - 0 commentaire

Laisser une réflexion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *