La nouvelle donne RH post-confinement en 7 points clés

Confinement, quarantaine, maladie, décès pour certains ; ces quelques mois de 2020 marqueront à jamais la mémoire collective mondiale. Les conséquences psychologiques seront certaines même si, selon l’histoire de chacun, elles seront plus ou moins lourdes. On parle dans certains cas de symptômes post-traumatiques. Il y aura inévitablement des conséquences dans les organisations et de nouvelles pratiques managériales et collectives à développer. Voici nos convictions en 7 points clés ; que faire concrètement pour réussir la reprise du travail ?

1 – Et toi, comment vas-tu ? Mettre l’humain au cœur

Durant le confinement, les mails, les visios commençaient par « comment allez-vous ? » et se terminaient par « prenez soin de vous ». L’humain, la santé, les nouvelles des proches ont pris toute leur place, c’est-à-dire l’essentiel au cœur de l’important. L’Homme avait eu l’arrogance de croire qu’il contrôlait tout et la pandémie l’a ramené à sa juste place en lui rappelant au passage qu’il s’agirait d’être un peu plus humble et heureux de se lever en bonne santé chaque matin.

Cette « care communication » doit être gardée et se retrouver comme postulat à tout échange. L’écoute de l’autre, la bienveillance aussi. Tout un chacun a vu comment la considération entre les uns et les autres prenait tout son sens pendant cette période. Elle doit perdurer lors du retour dans l’entreprise dans un environnement plus habituel de travail. Des gestes et distances de sécurité seront toujours de mises dans cette période de déconfinement, de nouvelles habitudes seront à prendre car elles vont sûrement durer. De nombreuses personnes seront anxieuses et « prendre soin » de chacun sera toujours au cœur des interactions. Et c’est une bonne chose.

2- Vous avez dit vision ? Redonner du sens à la mission commune

Au cours de formations dispensées à distance durant le coronavirus, des participants nous ont interpellé sur leur utilité, leur contribution. Le « pour quoi » en 2 mots est venu et revenu au cœur du débat.

Le retour dans l’entreprise ne va pas pouvoir se dérouler comme un simple retour de vacances. Une des premières choses à faire va être de recréer un collectif, de remettre au centre les valeurs essentielles que l’équipe souhaite voir comme fondations de ce collectif. Ces valeurs développées durant la période de confinement vont être au service de quel projet commun au retour ? C’est collectivement que le sens doit être recréé. Peut-être sera-t-il simplement réajusté mais en tous cas il doit être de nouveau partagé, validé. Ce sera aussi l’occasion de reparler de l’ambition de l’équipe dans ce retour : A quoi sert cette équipe ? Qu’a-t-elle envie d’être en tant qu’équipe ? Qu’a-t-elle su créer qu’elle a envie de poursuivre ? Comment être orienté « business » et satisfaction client dans cette reprise ?

Pour aller plus loin, lire notre article « Le plaisir de l’intelligence collective »

3 – Etes-vous au clair pour retravailler ? Challenger le cadre de fonctionnement

Le cadre de fonctionnement a forcément été modifié pendant cette période. Quelles bonnes pratiques sont à garder ? à ajuster ? à supprimer ou à créer ? Qu’est-ce que cela a construit entre les collaborateurs ? Sur quoi l’équipe peut-elle s’appuyer à présent comme règles de fonctionnement ?

Des comportements constructifs ont probablement émergé de cette période, à chaque équipe d’en faire des comportements clefs transformés en règles du jeu pour la reprise. 

Hormis ces règles, chaque équipe a défini durant le confinement des rituels professionnels et personnelsqui étaient importants pour la santé mentale de chacun et l’atteinte des objectifs. Une réflexion collective sera là aussi bénéfique pour définir ce que l’équipe a besoin de faire perdurer et sous quelle forme, de manière que cela contribue autant à l’efficacité qu’au renforcement de l’esprit d’équipe.

Le télétravail s’est aussi imposé durant la période. De façon plus ou moins chaotique et improvisée au départ, chaque équipe a testé et intégré avec empirisme de nouveaux outils et de nouvelles façons de les utiliser. Des compétences nouvelles ont aussi émergé. Il est important de prendre le temps en équipe de challenger ces nouvelles pratiques par rapport aux précédentes, pour voir dans quelle mesure il est possible de les intégrer à un nouveau fonctionnement post confinement.

Lire notre article « Comment préparer le retour au travail après confinement ? »

Règles du jeu, comportement, rituels, organisation, rôles et missions de chacun, équilibre vie professionnelle / vie personnelle, transversalité, télétravail, autonomie, modes de fonctionnement … autant de sujets qui méritent de se recaler en équipe pour repartir sur des bases humanistes et contributives à la performance.

4- Etes-vous motivé ? Susciter l’engagement au cœur des projets

La priorité au retour c’est de relancer le business car la perte économique dans de nombreux secteurs d’activité est très importante. Attention cependant à ne pas se focaliser sur ce point uniquement. Ce serait une erreur d’aller seulement sur du « combien » alors que les équipes attendent du « comment ». Afin de recréer l’engagement des collaborateurs, de booster leur motivation, les objectifs devront être réajustés en conséquence pour demeurer réalistes. Il s’agira à chaque fois de faire preuve d’intelligence situationnelle au cas par cas. 

Le mieux étant de revisiter tous ces points ensemble car plus un collaborateur est impliqué dans une prise de décision, une définition d’objectifs, plus il y adhère.

Après cette phase de confinement qui a été vécue comme de l’isolement de ses collègues de travail pour certains, le manager a tout intérêt à provoquer de l’intelligence collective, du travail collaboratif en mode projet. Renouer le contact, travailler à plusieurs, partager, se confronter avec bienveillance, rire, se sentir contributif sont des choses importantes à faire. Ça peut se faire à distance si le télétravail est encore de rigueur…

Pour motiver, des signes forts de reconnaissance doivent être envoyés. Féliciter, retenir le positif, valoriser car le retour à la « normale » n’est pas simple pour tout le monde. Se lever tôt de nouveau, avoir des embouteillages ou subir les transports en commun, devoir aller à de multiples réunions, manger à la cantine, avoir des horaires imposés… tout cela peut créer des peurs et démotiver des collaborateurs. Un entretien motivationnel de retour est impérativement à programmer avec chacun. De cela découleront des projets collectifs si possible en lien avec les motivations de chacun.

Pour aller plus loin, lire notre article « La reconnaissance au travail n’est-elle que financière ? »

5 – Savez-vous vous parler ? Favoriser la communication responsable pour tous

La qualité relationnelle de et avec chacun est en lien direct avec l’efficacité opérationnelle collective. Déjà, en temps normal, nous sommes frappés par les difficultés de communication au sein des équipes. Se dire les choses avec authenticité et dans le respect de chacun n’est pas toujours une compétence qui va de soi. Parler de façon assertive en étant à la fois sur un fond juste et une forme souple est essentiel alors que certains sont à fleur de peau ou que d’autres ont du mal à se remettre dans une dynamique de travail efficiente.

Bien sûr, ce n’est pas toujours simple en tant que manager de respecter ces principes alors que rien n’est clair sur la reprise, sur les objectifs, sur la façon dont va se passer le travail dans les prochains mois… Il s’agit d’être transparent, de dire clairement qu’on ne sait pas quand c’est le cas mais d’assurer qu’au fil de l’eau, ont tenus informés. Et surtout, ne pas laisser passer de « Fake news » qui risquent de casser la confiance qu’il est nécessaire de recréer au sein de l’équipe. C’est d’autant plus important que la communication aura été distante et/ou floue durant le confinement.

Pour aller plus loin sur l’importance de la compétence relationnelle, découvrez notre article « La relation comme compétence managériale clé »

Une façon concrète d’agir sur ce point est de les former à cette communication responsable et de favoriser les feed-back assertifs entre managers et collaborateurs dans les 2 sens. Et également entre collègues.

6 – Quelles sont les compétences de l’équipe ? Valoriser le savoir-être et le digital

Durant cette période, on a pris toute la mesure de l’importance des compétences digitales. Les collaborateurs étaient-ils à l’aise avec les différents outils accessibles dans l’organisation ? Qui, dans l’équipe, était très compétent sur ce sujet ? Profiter des talents de certains dans son équipe et leur demander de former les autres favorise l’entraide, la coopération et permet de gagner du temps et de l’efficacité. 

Faire du tutorat inversé est une bonne idée également. Concrètement X forme Y à la pratique de Teams et Y forme X à tel savoir-faire. Cela permet de créer des binômes ou sous-groupes de travail très complémentaires et montre que chacun peut être contributif à l’équipe. Et cela évite de créer des clans…

Autres compétences clé qui ont émergé dans cette période, c’est la capacité des uns et des autres à savoir développer son réseau. En effet, à distance, tout n’étant pas accessible, il fallait savoir qui appeler, contacter pour dénouer une situation complexe. Les compétences d’agilité, de « débrouillardise », de créativité et d’innovation restent très utiles aussi au moment de la reprise. Enfin, les compétences collaboratives sont à développer pour conserver ou recréer un collectif efficace et orienté « reprise d’activité ».

7 – Qui est le boss ? Développer le leadership partagé

L’autonomie de chacun s’est accrue grâce au télétravail. Certains managers ou organisations résistants jusqu’à lors ont bien été obligés de s’y résoudre. La confiance très relative avant le coronavirus s’est développée et les collaborateurs ont pris goût à leur indépendance, à leur liberté d’agir. Ils ont vu le gain en temps de transport, en nombre d’heures de sommeil gagné, bref en qualité de vie. Des managers nous disaient avoir été positivement surpris par la productivité de leurs collaborateurs qui étaient en télétravail. – comment conserver cette productivité ? 

Il y a fort à parier aussi que pendant cette période, des leaders naturels se sont révélés. Que ce soit dans les prises de parole, dans la capacité à challenger, à proposer des idées, à trouver des solutions, dans la favorisation du travail collaboratif ou de l’entraide.

Ces leaders naturels sont des pépites sur lesquelles il est essentiel de s’appuyer. Il s’agit donc de laisser la place avec discernement. Et pour cela, la clé essentielle pour le manager est d’avoir confiance en soi afin de ne pas vivre cela comme une perte d’utilité personnelle mais plutôt comme une reconnaissance des talents de ses collaborateurs.

Voir nos convictions sur la confiance dans la relation « la confiance exclut le contrôle »

Tout un programme ! 

Après cette pandémie et le confinement qu’on a vécu, de belles expérimentations s’ouvrent à nous pour créer de nouvelles façons de travailler ; ne passons pas à côté !

Marie-Paule

Publié le 27 mai 2020 par L’équipe Inspirations - 0 commentaire

Laisser une réflexion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *