L’importance de la reconnaissance dans le contexte actuel d’incertitude

Le contexte actuel est fait d’incertitudes avec le cortège d’inquiétudes et d’interrogations qui sont liées. Pour (ré)engager ses collaborateurs dans la réussite du projet commun, chaque manager doit plus que jamais veiller à ses actions de reconnaissance au quotidien.

Pourquoi la reconnaissance est-elle particulièrement importante dans la période actuelle ?

Il y a au moins 3 raisons en tant que manager de poser des actes de reconnaissance dans la période d’incertitudes actuelle :

1. Un manque de reconnaissance lié à un déficit d’interactions
Nous sortons d’une période d’isolement physique. Il y a eu souvent moins d’interactions entre les membres de l’équipe et entre le manager et ses collaborateurs. Et donc moins d’actes managériaux susceptibles de nourrir la reconnaissance de chacun. 
On peut imaginer alors que le « réservoir de reconnaissance » des collaborateurs s’est vidé et qu’il est en tout cas loin d’être plein. Cela doit inciter les managers à être particulièrement attentifs à donner des signes de reconnaissance à chaque collaborateur, pour remplir leurs réservoirs afin qu’ils se réengagent au plus vite au service du projet commun.

2. L’impact des modifications du cadre de travail 
Le cadre de travail de travail a été modifié, et le restera : recours au travail à distance, modes de fonctionnement et de communication modifiées, nouvelles priorités … Toutes ces modifications peuvent créer de l’attentisme, de l’hésitation, de l’incompréhension … qui vont avoir un effet sur l’engagement de chacun.
Le manager doit anticiper ce risque et être particulièrement présent avec chacun. C’est là que la reconnaissance a toute son importance pour faire en sorte que chaque collaborateur remette la bonne énergie au service de sa mission. L’énergie mise par le manager dans des actes de reconnaissance aura un impact proportionnel sur l’énergie en retour des collaborateurs dans leur travail.

3. Les conséquences des émotions sur les collaborateurs
La période a été riche en émotions pour beaucoup de collaborateurs ; peur, colère, tristesse … ont marqué la période.  Et la période de déconfinement est aussi marquée par des peurs liées aux risques sanitaires, et de plus en plus liées aussi et surtout à la situation économique. Même si elle n’est pas exprimée, la peur est forcément présente de façon plus ou moins marquée chez chacun.
Dans cet état émotionnel, un individu a besoin d’être rassuré. D’où l’importance pour le manager de donner des signes de reconnaissance permettant de nourrir le besoin de sécurité qui émerge : notamment en faisant attention à avoir une communication positive et non anxiogène et en valorisant les personnes dans leur travail pour les rassurer sur leur valeur à vos yeux et à ceux de l’entreprise.

De quels types de reconnaissance managériale parle-t-on ?

La reconnaissance est un sujet à la fois simple – tout le monde y associe spontanément une idée – et complexe car chacun va y mettre quelque chose de différent de l’autre.

La reconnaissance dont nous parlons ce sont tous les actes quotidiens sur lesquels un manager à la main et qui sont susceptibles de procurer de la motivation à un collaborateur. Les possibilités sont très nombreuses. L’important c’est en tant que manager d’être conscient de l’importance que cela représente pour susciter l’engagement de ses collaborateurs. C’est par des actions de reconnaissance adaptées à lui que je vais nourrir les besoins de mon collaborateur et le motiver et l’engager dans l’action pour l’équipe. 

Si je suis conscient de cela, alors ma priorité de manager doit être de détecter ce à quoi chaque collaborateur est sensible ; par l’observation et l’écoute ; et surtout tout simplement en lui demandant ce qu’il attend de moi. 

Une fois que j’aurai détecté les signes de reconnaissance attendus par chacun, je pourrai alors poser au quotidien des actes managériaux concrets de reconnaissance, adaptés à chaque collaborateur. 

Quels sont les actes de reconnaissance adaptés à la période ?

Comme déjà évoqué, la palette des actes de reconnaissance à disposition des managers est très large.Il n’y a pas une idée miracle qui permettrait comme une baguette magique de motiver ses collaborateurs. C’est le mix de pleins d’actes concrets au quotidien qui va nourrir le besoin de reconnaissance de ses collaborateurs. Cela peut paraitre compliqué mais c’est tout le contraire car ce sont souvent des actions très simples à mettre en place. C’est un rappel ou un retour aux basiques du management.

Voici quelques exemples d’actions de reconnaissance simples et accessibles, particulièrement adaptés à la période d’incertitudes et d’inquiétudes actuelle.

Pour que le collaborateur se sente digne d’intérêt : s’intéresser à lui, faire preuve de compréhension par rapport à ses contraintes personnelles, par exemple par rapport à sa famille, ses parents, ses enfants … va valoriser le collaborateur et lui montrer qu’il compte aux yeux de son manager.

• Donner des marques de reconnaissance : encourager son collaborateur, voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide, le complimenter pour ses actions plus que d’habitude … va le remettre dans la dynamique de travail et lui donner envie de s’engager plus. 

• Responsabiliser les équipes : demander leur avis aux membres de l’équipe sur les moyens, les idées, les actions pour atteindre les priorités fixées … va les valoriser et les impliquer dans l’atteinte des objectifs.

Donner de l’autonomie : définir le cadre d’une tâche, d’une mission et laisser chacun s’organiser comme il le souhaite et prendre des initiatives pour y arriver … va motiver chacun à se centrer sur le travail à accomplir.

Soutenir chacun : être présent, s’intéresser à l’avancée du travail de chacun, proposer de l’aide, favoriser l’entraide entre collègues … va sécuriser chacun sur la réalisation de ses livrables.

Être transparent sur la situation : être transparent, partager l’information, communiquer d’adulte à adulte … va éviter les suppositions, les interprétations et va développer la confiance dans la relation. 

En conclusion, le sujet de la reconnaissance met le manager dans sa zone de responsabilité, et le ramène aux basiques de son rôle au quotidien : connaître ses collaborateurs et les mettre par ses actions dans les meilleures dispositions pour s’engager dans la mission commune.

Didier Duffaut – Fondateur et dirigeant Inspirations Management

Publié le 8 juillet 2020 par L’équipe Inspirations - 0 commentaire

Laisser une réflexion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *